La télédétection des arbres

Notre équipe propose désormais d’identifier les arbres de votre territoire sur une cartographie compatible au format SIG grâce à un protocole de télédétection.

Ce repérage vous permet :

  • D’obtenir la surface de canopée de la commune
  • De prendre en compte les arbres privés
  • De calculer le taux de canopée du territoire et de le comparer avec d’autres sources
  • De définir les zones prioritaires en termes d’implantation (notamment au regard de la thématique ilots de chaleur et de fraicheur urbains pour laquelle nous réalisons également des cartes satellites infrarouges).

Carte de la canopée de la ville de Valence repérée par télédétection (Source : E6/ACPP)

  • Carte de la canopée à l’échelle d’un quartier de la ville de Valence (Source : E6/ACPP)

 

Analyse du taux de canopée

Le taux de canopée est la part de la surface de la ville, en vue de ciel, recouverte par les arbres.

A partir des surfaces d’arbres repérées par télédétection, nous sommesen mesure de calculer le taux de canopée du territoire, et de chacun des quartiers qui le compose.

En croisant les données de cartographies cadastrales nous sommes également dans la capacité de donner la part des espaces privés à ce taux de canopée.

Repérage manuel des arbres de la commune

L’idée est de repérer manuellement (sous forme de pointage) chaque arbre à partir des images satellites les plus récentes. Ce repérage permet :

  • D’obtenir un repérage précis des arbres du territoire
  • D’identifier chaque essence par un travail de terrain des services de la commune
  • D’être la base d’un outil de gestion et de développement du patrimoine arboré de la ville

Ce travail comprend 3 parties complémentaires :

  • Repérage des arbres publics (si vous ne possédez pas d’inventaire SIG de vos arbres publics)
  • Repérages des arbres privés
  • Repérage des boisements

Repérage manuel des arbres pour la ville de Valence (source E6/ACPP)

Intégration à la problématique des ilots de chaleur et de fraicheur urbains

Un des usages pertinent de la cartographie du patrimoine arboré réside par exemple dans la superposition avec la thématique ilots de chaleur et de fraicheur urbains, pour lesquels les arbres sont de formidables outils d’adaptation, ou encore la représentation géographique des services écosystémiques offerts par les arbres en milieu urbain.